Anne Roche obtient le DNSEP à l'école des Beaux-arts de Clermont-Fd en 1990.  Elle s'engage alors durablement dans cette voie artistique qu'elle enrichit d'abord à 

l'école Départementale d'Architecture de Volvic en se formant à la sculpture sur pierre, puis en 2009 en explorant le champ des arts céramiques à l'Institut Européen des Arts Céramiques de Guebwiller.  Parallèlement elle initiait les jeunes du collège français de Saragosse aux arts plastiques,  avant d'enseigner  l'art et la technique du modelage à

l'École Nationale Supérieure d'architecture de Clermont-Ferrand.   Aujourd'hui A.Roche transmet son expérience dans le cadre de projets pédagogiques à vocation artistique et accompagne des stages. 

 

 

Anne Roche embrasse la matière dans une chorégraphie qui se tisse lentement, de manière incessante dans l’expérimentation et dans l’errance, autour du corps et de la vanité, de l'Être à l'objet, de l'art à l'objet d’art effleurant de manière sensible Limite et Équivoque invitant l’autre dans l’usage de cet espace.

A l'atelier elle goute la chair de la terre, palpe la toile et arpente charbonneuse la pulpe du papier, saisit la matière à pleines mains

et trace. 

Ailleurs, in-situ,  le lieu impose la forme : installation, land art, happening ou performance...

En chemin une partie de sa production s’éclipse, détruite, ou bien évolue vers de nouvelles formes parfois biodégradables, comestibles.

 

Par l’Usage, la céramique ébranle ses approches et ouvre de nouvelles voies.

Lorsque ses grès cohabitent avec des terres manufacturées, elle façonne des espaces propices à l'émergence du mythe.

En miroir des arts de la table, elle bouscule les rapports entre contenant et contenu, dedans et dehors, tendue vers une part plus intime de l’être, entre Éros et Thanatos.
 

  • w-facebook
  • w-flickr